Nouveau siège de la société Cordeel

Nouveau siège de la société Cordeel

Un pont vers le futur

Le nouveau siège de la société Cordeel est beaucoup plus qu’une simple carte de visite. Il est aussi l’illustration du savoir-faire de la société et de ses ambitions économiques. Il va sans dire que, dans ce type de projet, la qualité maximale est requise dans chaque détail constructif. Découverte d’un projet hors normes...

C’est sur le site de l’ancien chantier naval « De Boelwerf » situé à Temse que la société Cordeel a choisi d’établir son nouveau quartier général, et de regrouper ses services pour le marché belge sur un site de 20 hectares. Et c’est plus précisément par-dessus une ancienne cale sèche que le nouvel immeuble de bureaux a été construit ! Dessiné en forme de pont, il enjambe en effet une gigantesque cale sèche désaffectée en prenant appui sur ses deux rives. Avec ses 560 mètres de long et ses 55 mètres de large, celle-ci était la plus grande cale sèche du monde, et permettait la construction simultanée de deux grands navires. « Suite à la faillite du chantier naval, l’activité de la cale sèche a été abandonnée, mais en construisant notre siège à 20 mètres au-dessus du niveau de l’eau, nous conservons toutes les options ouvertes pour une potentielle réaffectation ou réutilisation de la cale dans le futur », explique Gert Hoefnagels, responsable du projet.

Deux gigantesques poutres-treillis

Au premier contact visuel, l’immeuble ne manque pas d’impressionner le visiteur du site de l’entreprise Cordeel. La longue « poutre » horizontale de 72 mètres de portée libre se prolonge de part et d’autre des deux piliers de support en porte-à-faux de respectivement 17,40 mètres côté nord et 19,40 mètres côté sud. Soit une longueur totale de plus de 100,00 mètres pour 26,00 mètres de largeur. La « poutre » est posée à 14,00 mètres au-dessus du niveau du sol, et 20,00 mètres au-dessus du niveau de l’eau. Elle est constituée de deux gigantesques poutres-treillis de 10 mètres de haut. Ces dernières ont été assemblées sur le site à proximité de leur destination finale par la société Aertssen, filiale du groupe Cordeel. Elles ont aussi été solidarisées entre elles dans trois plans parallèles par des poutres transversales disposées tous les 3,60 mètres, destinées à supporter les planchers d’étages et la toiture plate de l’immeuble. L’ensemble de la charpente a enfin été mis en place avec une très grande précision sur les piliers de support au moyen de deux lourdes grues de levage.

La charpente métallique représente un poids total de 1.200 tonnes d’acier. Il va sans dire que la manipulation d’une telle masse d’acier et sa pose sur les colonnes de support prévues de part et d’autre de la cale sèche exige un savoir-faire de haut niveau et une préparation minutieuse. Quatre colonnes creuses en béton armé de 100 x 60 cm de section et de 14 mètres de haut, fondées sur des pieux, assurent le maintien des poutres-treillis et la stabilité horizontale de l’ensemble de l’édifice. Elles sont intégrées dans les piliers latéraux qui abritent les halls d’accès, ainsi que les escaliers et les ascenseurs qui donnent accès aux étages de bureaux.

Des bureaux perchés au-dessus de l’eau

Dans la « poutre » horizontale sont aménagés deux étages de bureaux largement vitrés, du sol au plafond, et prolongés de part et d’autre par de vastes terrasses donnant une vue panoramique sur la ville de Temse, le Scheldebrug (pont de l’Escaut, ndlr) et le Scheldepark (parc de l’Escaut, ndlr). Les deux niveaux de bureaux sont accessibles via les escaliers et les ascenseurs logés dans les piliers de support. Deux escaliers secondaires extérieurs positionnés au milieu de la portée libre assurent une liaison entre les étages de bureaux. Les locaux techniques ont pour leur part trouvé place dans l’ancienne chambre des pompes situées à proximité du pilier nord, tandis que des espaces de parking et des locaux d’archives ont été aménagés au pied du pilier sud.

La plus-value du BIM

La mise en œuvre d’un chantier d’une telle envergure implique que l’ensemble des intervenants, depuis la conception jusqu’à la réalisation, fasse preuve d’une sérieuse dose de savoir-faire, d’une communication infaillible et d’une coordination hors-pair. Tout cela est aujourd’hui grandement facilité par le BIM (Building Information Modeling, ndlr). A la demande du maître d’ouvrage, la société Vorsselmans a réalisé une modélisation de ses différentes interventions sur la base des systèmes en aluminium Schüco. Les murs-rideaux, les portes coulissantes, et leurs remplissages ont ainsi été modélisés en 3D, ce qui a permis à l’architecte Binst et à la société Aertssen, chargée de la réalisation de la charpente en acier, de contrôler tous les raccords, points de fixation et autres détails d’exécution, avant la mise en œuvre.

De nombreux paramètres ayant été ajoutés à la modélisation, chacun disposait à tout moment et en temps réel de l’information la plus actualisée. Pour l’architecte Binst, l’abréviation HQ pour « Head Quarter » peut aussi s’appliquer au principe de la « High Quality » qu’exige ce type de projet. Ce type de siège sera en effet examiné avec attention dans tous ses détails par les personnes qui entreront en contact avec l’entreprise Cordeel à l’avenir dans le but de lui confier leur propre chantier.

Des façades « souples »

Tous les systèmes de menuiseries extérieures ont été choisi pour leur grande résistance aux charges importantes (poids de vitrage et charges de vent), mais aussi pour leur haut niveau d’isolation, compatibles avec un immeuble de type passif. Les façades des bureaux sont ainsi pourvues de triples vitrages, portés par une structure mur rideau de type Schüco FWS 60.SI. Les façades des bureaux sont habillées de murs rideaux Schüco. Outre les grandes dimensions des vitrages, la principale difficulté de ce chantier était générée par la grande flexibilité de la charpente métallique. Il a donc fallu imaginer une solution pour que les façades puissent s’adapter aux mouvements engendrés par la portée libre de 72 mètres.

Dès le départ, le constructeur Vorsselmans, en collaboration avec son fournisseur de systèmes en aluminium Schüco, a opté pour l’intégration d’un rail en aluminium dans l’épaisseur du plafond. Ce profilé, de type plinthe de garde-corps vitré sans profilé visible, a pour principale caractéristique d’offrir une gorge d’encastrement profonde, ce qui, dans le cas présent, permet des mouvements de plusieurs centimètres de la charpente sans impacter le maintien du vitrage et sans risque de le briser. Aux deux extrémités des bureaux, les terrasses sont accessibles par des portes coulissantes de type Schüco ASS 70.HI. Quant aux piliers d’accès, les bandeaux vitrés verticaux sont réalisés à l’aide du système Schüco AOC 60 ST.SI (= Add On Construction Steel). Les profilés horizontaux en aluminium sont ici solidarisés à une sous-structure intérieure en acier qui reprend les efforts de poids et de pression/ dépression de vent engendrés par les grandes surfaces vitrées d’un seul tenant.

Citation Luc Binst, Binst architects

« Les centres administratifs représentent une figure marquante d’une entreprise et exigent une architecture qui supporte et renforce l’image et la mission de celle-ci. Nous considérons la requête de donner forme à un centre administratif  comme un honneur qui nous motive d’aller à la recherche d’une valeur ajoutée, d’une individualité inspirante et d’une identité architecturale. »

Citation Gert Hoefnagels, responsable du projet

« Suite à la faillite du chantier naval, l’activité de la cale sèche a été abandonnée, mais en construisant notre siège à 20 mètres au-dessus du niveau de l’eau, nous conservons toutes les options ouvertes pour une potentielle réaffectation ou réutilisation de la cale dans le futur. » 

Carte d’identité du projet

•    Projet : Construction du centre administratif de l’entreprise générale Cordeel
•    Lieu : Temse (Belgique)
•    Maitre d’ouvrage : Cordeel Group NV
•    Architecte : Binst Architects
•    Bureau d’ingénieur : Ney + Partners
•    Façadier : Vorsselmans NV
•    Systèmes Schüco : Schüco FWS 60.SI - Schüco ASS 70.BE - Schüco AOC 60 ST.SI

Systèmes Schüco mis en œuvre

Mur rideau Schüco FWS 60.SI

Le système pour mur rideau FWS 60.SI (Façade Wall System, SI pour Super haute isolation) est composé de montants et traverses de 60 mm de largeur vue et dont la large prise en feuillure permet l’intégration de vitrages de grandes dimensions, de poids maximum de 1080 kg pour une épaisseur de vitrage de 68 mm. La valeur Uf (U frame) du système atteint 0,7 W/m2K et rend le système compatible avec les immeubles passifs. Les valeurs d’étanchéité à l’air et à la pluie battante atteignent respectivement les classes AE et RE1200. Les profilés les plus résistants équipés de renforts intérieurs affichent une valeur statique dépassent les 7483,6 cm4 (équivalent aluminium). La façade Schüco FWS 60.SI bénéfice également d’une certification environnementale C2C Silver.

Mur rideau Schüco AOC 60 ST.SI

Le système pour mur rideau AOC 60 ST.SI est similaire au système FWS 60.SI à la différence près que les profilés porteurs intérieurs sont plats à leur base et peuvent donc être greffés sur des profilés de support issus d’un autre matériau comme le bois ou l’acier. Dans le cas présent, les traverses horizontales sont fixées sur des supports intérieurs en acier, capables de reprendre les importantes charges de poids et de pression au vent des grands vitrages. La valeur Uf est ici de 0,8 W/m2K, et l’étanchéité à la pluie battante plus l’étanchéité à l’air sont conformes à la classe RE1350.

Portes coulissantes ASS 70.HI

La porte coulissante ASS 70.HI présente une valeur Uf de 2,0W/m2K et autorise la production de vantaux coulissants de 3,00 mètres de largeur pour 3,00 mètres de hauteur. Le vantail coulissant de 70 mm de profondeur de construction peut accueillir des vitrages d’un poids maximum de 400 kg et d’une épaisseur maximale de 50 mm. Le profilé dormant de section plane peut facilement être intégré dans le sol pour éliminer tout obstacle au passage entre l’intérieur et l’extérieur et augmenter ainsi le confort des occupants.

Contactez-nous
Stéphanie Pérugio Marketing & Communication Consultant, Schüco
Ward Vanhee Two cents
Stéphanie Pérugio Marketing & Communication Consultant, Schüco
Ward Vanhee Two cents
A propos de Schüco

Solutions de systèmes en aluminium porteurs d’avenir pour fenêtres, portes et murs-rideaux

Sis à Bielefeld, en Allemagne, Schüco aspire à être leader mondial. L'innovation permanente, la technologie de pointe et l'orientation services sont capitales. Ainsi que les nouvelles formes d’habitation et de travail ou l'environnement et la durabilité, dans un contexte urbanistique provocant.

Aujourd’hui, Schüco se tourne vers l’avenir avec des innovations améliorant l'automatisation, la ventilation, la sécurité, l'acoustique et l'urbanisation. Les fenêtres, portes et murs-rideaux Schüco sont utilisés dans le monde entier dans les résidences privées, appartements, bureaux et bâtiments publics. L’entreprise offre des conseils et une assistance numérique à toutes les étapes de la construction, du concept initial à l’installation et à la livraison.

Plus de 12 000 fabricants de façades, architectes, entrepreneurs et investisseurs collaborent avec Schüco. Présente dans plus de 80 pays, l’entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 1,670 milliard d'euros en 2018 avec 5 400 employés. Pour plus d’informations : www.schueco.be